Publié par Eric Andreoli

 Villerouge La Crémade est un tout petit village des Corbières - un peu plus de 140 habitants.
Situé sur le terroir de Boutenac,  commune de Fabrezan, à proximité de Thézan et Ferrals, Villerouge la Crémade est desservie par la départementale 611 .
Sur la carte, Villerouge La Crémade se situe au sud de Lézignan, un peu au-dessus et à droite de Lagrasse.
Vue à partir de la départementale en provenance soit de Thézan, soit de Narbonne.
En continuant tout droit, ce sera Saint-Laurent de la Cabrerisse,
en tournant à droite, Ferrals-Les-Corbières.
 
La particularité de ce village, est la survivance d'un château médiéval, dont il ne subsiste qu'un seul mur, perché au sommet d'une "motte".


 On aperçoit, perché sur la colline, au milieu de la photo, la ruine du château, un pan de mur, percé d'une grande fenêtre.  

Ce qui est quand  même une curiosité pour un château médiéval, qui se contente habituellement de meurtières afin de résister au mieux aux attaques. A ce jour, aucun texte n' a été trouvé  relatif à ce château ou aux seigneurs de l'endroit. Rien de rien, calme plat. Sauf que le nom ancien du village est Villerouge La Panouse. Pourquoi Villerouge est devenu La Crémade ? Quelques éléments de réponse  sur le site de Stéphane :

 Court extrait :

Hameau de FABREZAN, Villerouge était une paroisse du consulat de FABREZAN, sous le vocable de St. Saturnin.  Le premier document, date de 859 et énumère les possessions : "Villa Rubia cum ecclésia sancti saturnini . En 1298, apparaît  Villa Rubia Lapanosa  qui est le terme le plus fréquemment employé jusqu'en 1789. Mais, dès 1537, on peut lire : Villa Roja la Cremada.   

Sont-ce les  terres rougeâtres  caractéristiques de la région qui lui donnent ce nom ? Le terme la Crémada, peut aussi rappeler un incendie, voire un bûcher. Ou bien à la suite d'un banissement, lequel entraîne la disparition des biens ainsi que toute trace dans les documents et archives ? Que d'angoissantes énigmes......

 Le hameau est divisé en deux parties : le haut de Villerouge : les Granges Hautes, avec les ruines du château,  et le bas de Villerouge, les Granges Basses, où se situent la majorité des habitations. Les granges étaient des entités agricoles appartenant à une abbaye (Lagrasse ou Fontfroide) chargées de leur fournir leurs productions.
 

 

Attention, ici la départementale 106 prend le nom triomphale de :

Avenue des Corbières !!

"Mais, dites-moi, c'est absolument catharo-viticole, ici !!"

 
 
En plus du Château, une autre particularité, en concurrence si l'on peut dire  :
 la chapelle de Villerouge La Crémade.

Classée aux monuments historiques, à côté d'un tout petit cimetière, elle est juchée elle aussi, sur une petite butte, et date du IX eme siècle. 
Peu en
tretenue, elle montre des signes de fatigue importants. Dommage.

L'emplacement est si petit, qu'il a fallu construire des renforts pour éviter l'effondrement.
A croire qu'il fallait vraiement recouvrir un lieu de
culte païen par un autre culte, chrétien, celui-là.  Mais, implanter une chapelle, une église, un crucifix, etc... à la place de sites sacrés plus anciens était une pratique courante en Europe, en ces temps d'expansion de la foi chrétienne.

 
 
Façade sud de la chapelle.

La chapelle de Villerouge La Crémade

 

Le château et la chapelle sont proches l'un de l'autre

et donnent un aspect désuet mais singulier, voire attirant,  à ce village.
 

 

Par un chemin qui contourne la chapelle , on redescend vers le bas de la colline.

Où se trouvent des oliviers,

VILLEROUGE LA CREMADE

 

A  l'ombre de l'olivier, la chapelle en fond, au centre, derrière la branche.. 

Mais si, ... là.
VILLEROUGE LA CREMADE    

Nature et ... architecture
VILLEROUGE LA CREMADE

 

Ah !!   Les boules !!!

VILLEROUGE LA CREMADE                              

Jetons un regard "indiscret" par cette ouverture :

Architecture typique du village. Les jolies pierres "couleur locale".


MON LEZARD

 

   LE LEZARD VERT                                  
Voici un spécimen sympathique qui a élu domicile
 à Villerouge La Crémade, Rue du Lavoir :
LE LEZARD VERT

                                                                                                                                        
                                                                             

 

 

 

Hop ! Hop !
IMG-0877.JPG
 

 

Le lézard n'est pas une star.  
 

Deux photos lui suffisent.
Puis, il file chez lui,parmi les pierres des murets.

undefined
 

 

  
          le ciel se donne en spectacle !                   

  
Un soir de juin, sans prévenir, le ciel décide de donner un spectacle,
court c
ertes, mais ..... je vous laisse regarder.
Aucune retouche, que du 100% naturel.
 

Ca commence doucement, l'air de rien vers 21 heures 30:

CIEL DE JUIN

Quelques secondes plus tard : le soleil continue sa course vers l'horizon,
la lumière diminue :

CIEL DE JUIN

Le spectacle continue, et, vers le sud, un clair obscur :

CIEL DE JUIN

Puis, le ciel s'embrase, avant la chute du soleil derrière l'horizon :

CIEL DE JUIN

 

 Au mois de mars, Villerouge et les Corbières sont illuminées

par la blancheur des amandiers et autres prunus.

C'est un spectacle naturel de toute beauté.  


 Entre Villerouge la Crémade et Fabrezan, une petite rivière,

affluent de l'Orbieu, La Nielle.

Le pont,à quelques pas de Villerouge, est tout neuf. En effet,il a été détruit par la Nielle lors de la fameuse crue de 1999 qui a eu lieu dans toute le bassin de l'Aude. A ce propos, vous pouvez visiter les ponts du département de l'Aude

en cliquant ici

Certains habitants aménagent les abords de leur jardin :


 

 

Quelques belles maisons anciennes
aux Granges Basses:

VILLEROUGE LA CREMADE 

 

Cette belle maison abrite des chambres d'hôtes bien au calme.

 
 
Aux Granges Hautes, cette fois, au tout début du Chemin de Thézan
 
                   
Ca bouge à Villerouge !
A peine cette photo intégrée dans le blog, que des travaux importants modifient cette façade. Ici, l'ancienne version. Déjà des archives. Le monde évolue .....
 
Une autre maison avec vue sur la plaine

 
 
Et juste en face

 

Les vins de Villerouge la Crémade, à déguster avec plaisir.
Un bien joli cadre pour un gîte sympa.
Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien :  pour la visite du gîte

 
Le grand Prix de la Montagne .... en haut de la rue du Lavoir.

 
Attention, attention, voici le monument qui donne son nom à la rue du Lavoir :
........   LE LAVOIR DE VILLEROUGE LA CREMADE !
VILLEROUGE LA CREMADE
 
Esthétique purement fonctionnelle, directement raccordé par un tuyau,
joyau de la plomberie catharo-viticole.
Il fonctionne toujours, mais la pratique de la lessive "à l'ancienne" s'est considérablement raréfiée.

Un petit jardin, en terrasse, avec vue sur la chapelle

VILLEROUGE LA CREMADE

 

La Rue du Lavoir,
 en pleine lumière; .......... et en pleine chaleur

 

Les lauriers-rose méritent bien un gros plan

 

Architecture "maison", mais avec les matériaux locaux.

pierre et  chaleur.

 

Rue du Lavoir, encore une très belle maison

VILLEROUGE LA CREMADE

 

 Vue générale

VILLEROUGE LA CREMADE 

 

Du château, une vue du bas de Villerouge La Crémade, avec sa chapelle.
VILLEROUGE LA CREMADE
Vue du Château, Villerouge la Crémade. Tout au fond, les Pyrénées

VILLEROUGE LA CREMADE
 

Aux pieds du Château de Villerouge la Crémade.IMG_1497-C.jpg

Y aurait -il plus de pierres en bas qu'en haut ?
 
undefined
           DE VILLEROUGE LA CREMADE,
                                         PAR UN BEL APRES-MIDI DE MAI
                                    LES PYRENEES ENNEIGEES
VILLEROUGE LA CREMADE
 Grand jeu concours :
comment s'appelle cette pierre taillée ? A quoi sert-elle ?
Un indice : Pour servir, elles sont plusieurs.
 

BELLES PIERRES
 Détail du Château de Villerouge;undefined
En fin de journée, la couleur des pierres, soleil déclinant
VILLEROUGE LA CREMADE
 
Et le lendemain matin
 
                        VILLEROUGE LA CREMADE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Vestiges,
VILLEROUGE LA CREMADE
 

 

Il se pourrait que ces ruines soient celles du donjon
et non pas du château lui-même.
 
 BONBONS DE VILLEROUGE
 
On appelle "bonbons", dans la presse, des petits ajouts à un sujet.
Fin mars 2008, quelques images de la pinède de Villerouge La Crémade sont offertes en guise de bonbons :
Nouvelles pousses de figuiers
 
 
  Pour aller dans la pinède, on passe à proximité du Château.
Vite fait, une petite vue de la-haut, vers les vignes.
 
ALERTE ROUGE
Les jolis petits cocons blancs sur le joli fond bleu du ciel,
 c'est .................... la mort des végétaux
Bientôt, des milliards (!) de chenilles processionnaires vont partir à l'attaque de tout ce qui se mange, sauf la viande !
Elles attaquent en masse, formant une longue file ininterrompue de 20 à 30 mètres de long, collées l' une à la suite de l'autre ! 
Le remède : le meilleur c'est les oiseaux ! Eux aussi ont les crocs et savourent les chenilles. Cependant, l'ennemi de l'oiseau étant le pesticide, fort répandu dans les cultures, le remède risque d'être moins efficace. Attaquant les différents types de pins, une solution serait de planter moins de conifères et plus de feuillus.

Sinon, de la chimie, peut-être ? Toujours plus de chimie ?

 
SORCELLERIE
 
Attention promeneurs trop confiants. Quand descend le soleil, le maléfice Pineda peut frapper l'innocent.
HORREUR ! MALHEUR !
La sorcière Pinéda vous emprisonne entre ses longs doigts crochus.
Rien ne pourra vous en délivrer. Aucun prisonnier n'a pu s'échapper et venir témoigner de l'horreur
.

Fin mars, les premiers iris sauvages, particulièrement odorants,
annoncent d'autres éclosions, d'autres senteurs, d'autres couleurs.
 
LES FLEURETTES SAUVAGES

Aux alentours de Villerouge, le mois de mai offre une variété de "fleurettes sauvages" qui valent bien quelques photos.
Certaines n'ont pas besoin d'être présentées, tant elles sont connues.


D'autres le sont moins, sans pour autant manquer d'intérêt esthétique


Ou encore
 
Plein sud, adossée à la pinède, comment t'appelles-tu ?
 
 
C'est pas drôle de ne rien connaître. Qui es-tu ?


Et toi ?


Présentez-vous, s'il vous plaît.


Belle et cachotière


Vos papiers ! nom ! adresse ! vos complices !

Très fin, mais je ne demanderai rien.
 
et pour finir, une jolie branchette


D'autres photos arriveront plus tard. undefined
En attendant, vous pouvez jeter un oeil sur le Château de Villerouge la Crémade.

LE CHATEAU DE VILLEROUGE LA CREMADE  

Même en fouillant bien dans les archives et la littérature historique régionale,

 

aucune mention de ce château.
Est-ce le château d'un "père peinard" ?
Est-ce le "château anomyme"? 
C'est un mystère entier, épais et total.
Qui aurait la moindre information ? On entend dire que ce château fut le refuge d'une fille du seigneur de Caraghuiles qui aurait contracté un mariage sans l'assentiment de l'autorité parentale ? ...

  
Pour faire la visite, suivez le guide qui vous accueille dans l'article :

 

 

CHATEAU DE VILLEROUGE LA CREMADE

Il suffit de cliquer ci-dessus.

 

A bientôt

Commenter cet article

Bernard 03/01/2009

Bravo pour ces belles photos... j'suis du pays et on ne '' connait" pas tout...Hum... Pyrénées.. ne prend qu'un " N"Bonne continuation...Connaissez vous les véritables origines de Villerouge la Crémade, outre les infos aléaoires du site, pourquoi ce nom ??

Barbier Christiane 20/11/2010



Reportage réellement SUPERBE , toutes nos félicitations ! BRAVO !



thierry 24/01/2014

de tres belle photo de villerouge la cremade .
bravo

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog