Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Aude et les Corbières

L'Aude et les Corbières

Visitez les villages des Corbières, les abbayes de Fontfroide et Lagrasse, le château "cathare" de Quéribus, les "rapides" de Ribaute , Villerouge la Crémade, Villerouge Termenes et son château, Leucate et ses falaises, l'Alaric, le Canal du Midi, les merveilles géologiques d'Albas, flânez à "Narbona la Onrada". Participez aux randonnées cathares dans les paysages des Corbières et du Minervois.


LES GORGES DU CONGOUST

Publié par Eric Andreoli sur 8 Mai 2006, 13:25pm

Catégories : #Paysages

A SEC OU TORRENT : LES MATTES   ani36.gif
 LE CONGOUST



Les Gorges du Congoust sont indiquées à partir de Fabrezan, puis Camplong.
En entrant dans les gorges, sur la droite en montant, l'Alaric.

 Ces gorges sont le résultat de l'érosion d'un plateau calcaire sur quelques centaines de mètres seulement. Le dénivellé n'est pas non plus exceptionnel. Mais quant on voit les énormes blocs arrachés, on ne peut s'empêcher d'imaginer la force de l'eau nécessaire. D'autant que ce ruisseau appelé Les Mattes n'est que le résultat du ruissellement des eaux de pluies sur les pentes de l'Alaric.

Nos amis romains appelaient cet endroit : co angustum. Soit : passage étranglé.
On retouve la racine ang, aussi bien dans angustum comme dans étranglé, d'où  angoisse, Angst ( peur, angoisse) en allemand.
C'est vrai que l'angoisse et la peur rétrécissent le gosier.....  Gloups.                       
Heureusement, nous sommes au pays des meilleurs anti-dépresseurs naturels à base d'anis ou de raisin.

Les pentes d'AlaricLa beauté du site, à mon avis, c'est le contraste entre le blanc des roches calcaires, les verts de la végétation, et ....le ciel magnifique.
Et aussi que rien n'incite à penser qu'ici, un petit ruisseau aie pu creuser la roche aussi profondement.
Nommé LES MATTES, ce ruisseau est alimenté par les eaux de ruissellement  d'Alaric. C'est donc à la saison des pluies que revit ce ruisseau.
Pour en savoir plus, cliquez ici.


Des chemins de randonnées, un peu raides, permettent d'accéder au sommet de l'Alaric.

 


 

Les premiers pas des Gorges duCongoust
Début des Gorges

 

 

La route continue de monter en direction du village de Montlaur.

Serpentant sur le plateau calcaire, le ruisseau est presque invisible.

LE CONGOUST 

Etre si petit et complètement à sec dès la fin du printemps,

et avoir accompli tout ce travail d'érosion ...

LE CONGOUST

 

Quelques temps auparavant ....

Au début du Printemps  

En octobre, après un orage.

APRES UN ORAGE


            ... Ou bien, Les Gorges du Congoust en mai

En mai Beaucoup plus modestes que les Gorges de Galamus, les Gorges du Congoust sont moins fréquentées. Plus petites, elles se visitent à pieds, en peu de temps. Attention, pour se rendre dans le lit de la rivière, la descente est un peu délicate. Le spectacle d'immenses blocs de pierres arrachés à la falaise est impressionant. Mille petites curiosités végétales et animales s'offrent à celui qui se donne la peine de chercher. Selon la saison, vous verrez une rivière vive, ou au contraire un lit désséché, dans lequel substitent ça et là quelques mares.


Il est possible qu'une petite localité se trouvait autrefois à cet endroit. En effet, dans la région , de nombreux villages ont disparu, comme l'indique le relevé placé dans ce lien.
- Si vous avez une information à ce sujet, votre commentaire sera le bienvenu.

Les Gorges du Congoust en automne
EN AUTOMNE
A la suite d'averses importantes, les eaux de ruissellement sortent de l'Alaric par ce trou et passent en dessous de la route.
RESURGENCE
Après être passé sous la route, cet affluent éphémère saute dans Les Mattes.
IMPETUEUX ET EPHEMERE
La confluence
AFFLUENT PROVISOIRE
Les roches usées, lavées.
Du marbre ?
EAU ET MARBRE ROUGE
Grosse activité aquatique en ce mois d'octobre au Congoust.
QUE D'EAU
La rive droite en à-pic, avec les traces de ruissellements.
A noter à mi-pente les strates superposées.
Que s'est-il passé ?
RUISSELLEMENT
Un phénomène intéressant :
l'eau sourde de la droite de l'image et s'écoule vers la gauche, vers le fond des gorges.
LA ROUTE
La sortie des gorges.
A cet endroit se trouvent d'énormes blocs arrachés au pentes calcaires.
On peut descendre dans le lit du ruisseau à cet endroit
et admirer l'oeuvre de l'érosion.
SORTIE DES GORGES
Quelques images supplémentaires du Congoust en avril :
les pentes de l'Alaric
CONGOUST
Cette photo de l'Alaric, tout simplement parce que je l'aime bien.
CONGOUST
A BIENTOT.

 

 

Commenter cet article

Michel Krekels 19/05/2013 18:35

encore une belle sortie à envisager , merci pour la ballade ( enfin ballade , cela est relatif lol ).
Michel.K.

neron 20/09/2013 13:49

Merci pour ces images! Je pense que nous irons en 2014 rendre visite à ce beau paysage. FF

Michel Krekels 20/05/2013 19:32

merci pour l'info.

Eric 20/05/2013 19:14

Bonjour,
La balade au Congoust ,'est pas très longue. On peut l'intégrer avec l'escalade de l'Alaric. Sur le côté droit de la route dans le sens de la montée, il faut repérer les traits jaunes. Le départ est très raide. Pour randonneur confirmé.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents