Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Aude et les Corbières

L'Aude et les Corbières

Visitez les villages des Corbières, les abbayes de Fontfroide et Lagrasse, le château "cathare" de Quéribus, les "rapides" de Ribaute , Villerouge la Crémade, Villerouge Termenes et son château, Leucate et ses falaises, l'Alaric, le Canal du Midi, les merveilles géologiques d'Albas, flânez à "Narbona la Onrada". Participez aux randonnées cathares dans les paysages des Corbières et du Minervois.


Les merveilles d'Albas

Publié par Eric ANDREOLI sur 25 Mai 2013, 13:04pm

Catégories : #Sites remarquables

Il était une fois, la tectonique des plaques. L'Amérique se sépare de l'Europe au Jurassique, il y a plus de 200 millions d'années. Tout d'abord, la plaque américaine entraîne avec elle la plaque Ibérique. A sa place, des sédiments marins vont s'entasser pendant 125 millions d'années.

 

 

Diagonale de fou!

Diagonale de fou!

Les abords du village
Les abords du village

Mais, "soudain", au crétacé (-75 millions d'années), la plaque Ibérique refuse de continuer le voyage vers l'ouest et revient à la vitesse de 1 cm par an. Dix millions d'années plus tard, poussée par la plaque Africaine, elle remonte vers le nord et construit peu à peu les Pyrénées. Nous sommes au début du Paléogène, ère tertiaire.

Les merveilles d'Albas

Dans la région, tout est chamboulé. Un "habitant" ancien, le plateau de Mouthoumet, qui date de l'ère primaire résiste et bloque la poussée. C'est alors que le mille-feuilles sédimentaire marin du Crétacé se plisse et forme le synclinal Coustouges-Talairan.

Merci aux "Balades de l'Indépendant" pour les informations géologiques de "Sortir" du 17 mai 2013

Albas, village remarquable, se trouve au sud-ouest de Narbonne, entre Lagrasse et Durban des Corbières, au pied du Mont Tauch. Ses alentours proposent des paysages tourmentés dont le fameux géosynclinal d'Albas, Des œufs de dinosaures y ont été trouvés, côtoyant de nombreux fossiles.

Nous voici devant "le menu" du jour.

Heureusement le soleil a bien voulu nous honorer de sa rare présence.

Profitons-en.

Les merveilles d'Albas

Passons par la Rue de l'Ormeau en suivant les balisages jaunes.

 

Les merveilles d'Albas

Les feuilles argentées des peupliers ont inspiré les romains qui appelèrent l'oppidum Albares, situé sur le Roc de Carla.

Dès le IV ème siècle avant notre ère, le fer était extrait des terres d'Albas.

Mélange des genres, des couleurs, des senteurs.

Mélange des genres, des couleurs, des senteurs.

Dans un acte de 963 concernant la donation du village voisin de Fontjoncouse à Aymeric, archevêque de Narbonne, on trouve pour la première fois écrite la mention VILLA ALBARES.

Comme dans de nombreux villages des Corbières, l'extraction du fer était fréquente. En témoigne une autre mention du nom d'Albas, au XIII ème siècle, lorsque Aymeric, Vicomte de Narbonne redevient le seigneur du Castrum d'Albaribus Ferrerirum, soit Albas les Ferrières.

Chaos minéral et terre rouge

Chaos minéral et terre rouge

Jusqu'au XIX ème siècle, Albas produisait le colorant vermillon, extrait des chênes-nains ainsi que du charbon. Depuis le moyen-âge, le fer est extrait à fleur de roche, d'où le nom ferrières. Au XX ème siècle, les mines sont abandonnées. Les galeries existent toujours, mais très discrètes. On dit que certains les visitent encore ?

Du marbre rose ( comme, à Caunes-Minervois) était extrait d'une carrière, sur la route de Cascastel, près du village.

Traces d'extraction ?

Traces d'extraction ?

Nous avons traversé ces terres rouges, arides et rongées. Puis soudain, sur la gauche en contrebas, une surprise ....

Au fond du vallon.

Au fond du vallon.

Approchons-nous.

Contraste

Contraste

Dans cette étendue de rochers, de terre et de végétation rabougrie, soudain, un ruisseau qui se faufile à travers les strates sédimentaires, emplissant ici ou là les cavités naturelles,

Une des merveilles d'Albas

Une des merveilles d'Albas

Sur la gauche, ce rocher ne serait-il pas en marbre ?

Les merveilles d'Albas

Nous prenons le temps d'admirer cet endroit.

Eléments naturels

Eléments naturels

Faisons le tour, pour voir ce que ça donne.

Les merveilles d'Albas

En amont, une espèce de genêts en fleur profite des bontés de notre ruisseau.

Les merveilles d'Albas

Prenons un peu de hauteur.

La nature sait parfois revêtir ses plus beaux atours pour nos enchanter.

Les merveilles d'Albas

Vous reprendrez bien une part de mille-feuilles, tout frais ! A peine 150 millions d'années.

Amis du sédiment, du fossile et du piolet, c'est pour vous.

Métamorphoses géologiques.

Métamorphoses géologiques.

Synclinal, géo-synclinal ?

Où en sommes-nous ?

En tout cas, avec un peu d'imagination, un fabuleux voyage dans les temps très anciens.

Les Rolling Stones

Les Rolling Stones

La montée de la serre de l'Azeu.

Les merveilles d'Albas

Gros plan sur l'empilement des strates.

Sommes-nous en fin de Crétacé ou en plein Eocène ?

Les merveilles d'Albas
Les merveilles d'Albas

Retournons-nous vers notre gauche.

Ces roches-là ont bien roulé dans le lit ..... du ruisseau.

Quand Hélios et Éole jouent avec l'Aquatique,

sous la surveillance de cette roche rose, emblématique du site.

Emotion.

Emotion.

Le chemin s'élève allègrement.

Et là, une autre merveille.

Une entaille dans le mille-feuilles.

Une entaille dans le mille-feuilles.

Il se pourrait que nous quittions le Crétacé pour entamer

avec enthousiasme le Paléogène qui signifie "naissance ancienne". 

A cette époque, les continents ont presque leur aspect actuel.

Pour faire connaissance avec Paléogène, cliquez ici

Les merveilles d'Albas

Sur cette plateforme calcaire, les plantes ne craignent ni le vent, ni le soleil, ni la sécheresse. Braves petites !

Les merveilles d'Albas

Des fleurs typiques de ce biotope pour le moins inhospitalier.

Les merveilles d'Albas

Abandonnons la sécheresse, l'aridité, le caillou, l'herbe drue et rare.

Notre chemin nous entraîne sous les frondaisons, la verdure abondante, l'ombre rafraîchissante. Une ambiance particulière nous accompagne dans notre balade catharo-crétacique.

Les merveilles d'Albas

Les arbres s'écartent, laissent la place à un espace dégagé, agrémenté du jaune de genêts en fleurs.

Dans l'arbre à droite, un rossignol nous a accordé le plaisir de l'entendre vocaliser en toute quiétude, sans se soucier du groupe d'humains attentifs à son chant.

Les merveilles d'Albas

La nature offre avec abondance ses bouquets jaunes et odorants tout au long du chemin.

Les merveilles d'Albas

C'est toujours la fête, ici. Et encore, il faut y ajouter les parfums et les chants des oiseaux.

C'est l'avantage de la balade réelle.

Les merveilles d'Albas
Les merveilles d'Albas

Des exemplaires uniques se distinguent parmi cette harmonie jaune.

Ah ! Changement de décors. Nous sommes dans les mauves.En fond, des bouquets de cistes.

Les merveilles d'Albas

Le jaune reprend l'avantage,et de quelle manière !

Nous sommes début mai, et "grâce" aux pluies fréquentes de ces dernières semaines, la nature prolonge son spectacle.

Les merveilles d'Albas

Le son d'un clapotis léger attire mon attention.

Caché sous les herbes, un ru glisse le long de la pente.

Les merveilles d'Albas

Salut à toi ! Oh, ru au cours secret ......

Les merveilles d'Albas

Revenons sur la gauche du chemin. Nous nous interrogeons sur la dénomination de cette espèce ? Que d'inconnues !

Les merveilles d'Albas

Non, non, pas d'hallucination. Au fond de ce vallon, il ne s'agit pas d'une rivière jaune, mais bien d'une multitude de fleurs.

Quand on pense à l'aridité des paysages traversés auparavant, sur l'autre versant ....

Les merveilles d'Albas

Nous continuons de contourner une colline et ....

.... Clapotis de nouveau, dans un autre décor, plus caillouteux, cette fois

Les merveilles d'Albas
Les merveilles d'Albas

Un peu plus bas, on peut descendre dans le lit de ce cours d'eau qui traverse hardiment un espace rocheux.

Belle roche!

Les merveilles d'Albas

Plus on est de fous, plus on clapote !

Un ruisseau rejoint un autre ruisseau pour se raconter des histoires d 'O !

Les merveilles d'Albas

Un chemin à main droite, nous emmène vers cet ancien moulin, au bord du ruisseau.

Métiers d'autrefois.

Métiers d'autrefois.

Le sentier se rétrécit, remonte de nouveau.

Sur un tapis de feuilles, l'image rituelle de l'arbre tourmenté.

Croissance contrariée !

Croissance contrariée !

Les alignements rocheux et le village d'Albas se rappellent à notre bon souvenir.

De loin.

De loin.

D'un peu plus près.

Poussées par les Pyrénées, bloquées par Mouthoumet le primaire.

Poussées par les Pyrénées, bloquées par Mouthoumet le primaire.

Pour le plaisir ....

Les merveilles d'Albas

Tout, ou presque, est rouge. Planète Mars ?

Les merveilles d'Albas

Des petits pieds de romarin s'échinent à subsister dans la rocaille.

Les merveilles d'Albas

C'est quand même extraordinaire !

Les merveilles d'Albas

Tête de serpent inclinée vers les promeneurs.

Les merveilles d'Albas

Nous sommes presque à la fin de la randonnée.

Les conifères partent à l'assaut de la serre.

Les merveilles d'Albas

Parmi tant d'autres, ce bloc regarde vers le ciel ......

Les merveilles d'Albas
Les merveilles d'Albas

SPour terminer, les informations géologiques affichées, nous permettent de revoir la longue histoire de la création des merveilles d'Albas.

Les merveilles d'Albas

itJe ne saurais trop vous inviter à flâner un peu dans le village d'Albas.

Les merveilles d'Albas

eCourant 2013, des panneaux didactiques sur la fabuleuse géologie seront implantés le long du sentier.

Les merveilles d'Albas

En quelques heures de marche, nous sommes passés de l'ère primaire à l'ère quaternaire.

Les merveilles d'Albas

Nous avons fait connaissance avec des roches bouleversées, fracturées, remontées des profondeurs.

Les merveilles d'Albas

En cherchant bien, on peut trouver trace de récifs coralliens, des calcaires lacustres du Thanétien !

Les merveilles d'Albas

Le Thanétien est compris entre -59 et -55 millions d'années, environ. C'est la dernière époque du paléocène, premier système de l'ère cénozoïque (Tertiaire).

La fin du Thanétien est marqué par la crise climatique de la fin du paléocène.

Les merveilles d'Albas

Amis des sciences, amateur des profondeurs géologiques, fouilleurs de terres rouges, promeneurs curieux, c'est tout pour cette fois.

N'oubliez pas :

  • La balade virtuelle : oui.
  • Mais la balade sur place, c'est tellement mieux.

A bientôt.

Commenter cet article

Jean 20/05/2015 11:20

Superbe Histoire de la géologie d'Albas! Merci Cécile!

virjaja 14/09/2013 11:14

c'est splendide!!! j'ai vécu un peu dans l'Aude, mais je n'avais pas le temps de visiter...je vais le faire sur ton blog. bonne journée. cathy

Eric 21/05/2015 18:26

Si tu peux venir sur place, la meilleure période est 15 mai 15 juin environ pour profiter du spectacle des fleurs.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents